Macarons : la petite pâtisserie qui séduit

macarons 4 macaron 2

Revenu sur le devant de la scène grâce à la créativité de grands chefs parisiens, le macaron décline ses saveurs à l’infini dans une explosion de couleurs. Considéré comme l’un des fleurons de la pâtisserie française, le petit gâteau rond expose désormais ses teintes gourmandes bien au-delà de nos frontières.

Rose, vert, jaune, bleu, marron… Sur les étals des pâtisseries françaises, le macaron attire les regards autant qu’il aiguise les appétits. Remis au goût du jour par l’imagination débordante de pâtissiers comme Pierre Hermé, et porté par un engouement sans faille du public, le petit gâteau rond, dérivé de la meringue, se décline aujourd’hui en une gamme infinie de couleurs et de saveurs.

À Paris, la Maison Ladurée, grand nom du macaron fondée en 1862, attire les gourmands du monde entier venus déguster ses créations originales. À la gamme traditionnelle de macarons parfumés à la framboise, au chocolat ou au citron, s’ajoutent régulièrement des collections spéciales, proposées en édition limitée, en fonction des saisons et des événements. Autre grand nom parisien du macaron, la Maison Dalloyau, fondée en 1802, dont les ancêtres orchestraient déjà à Versailles les fastueuses réceptions de Louis XIV !

Un macaron voyageur

S’il est possible d’attribuer aux pâtissiers français la paternité du macaron tel que nous le connaissons aujourd’hui, avec ses deux coques réunies par une ganache onctueuse, les origines du macaron seraient probablement italiennes, voire arabes. Le petit gâteau, alors simple et sans couleur, serait arrivé en France dans les bagages de Catherine de Médicis, au XVIe siècle. Il aurait ensuite évolué différemment en fonction des régions, conservant toujours les trois ingrédients composant sa recette de base : blanc d’oeuf, sucre et amandes.

Aujourd’hui, le macaron des grandes maisons parisiennes constitue l’une des fiertés de la pâtisserie française. Les chefs pâtissiers, connus ou moins connus, rivalisent d’imagination pour mettre au point de nouveaux macarons : bi-goût citron-framboise, exotique à la mangue ou même salé, au foie gras ou à la truffe. A l’étranger, la petite pâtisserie française rencontre un franc succès. (…)

Macaron : un nom, plusieurs recettes

maracon cor mchoco

Bien que le petit macaron à double coque soit le plus connu en France et à travers le monde, plusieurs villes françaises perpétuent la tradition d’un macaron authentique, sans couleur ni artifices. C’est le cas notamment de Saint-Jean-de-Luze, Saint-Emilion, Lusignan, Cormery, Boulay, Nancy ou encore Montmorillon. Si ces macarons ne ressemblent guère à la petite pâtisserie des grandes maisons parisiennes, tous ont en commun une recette à base d’œuf, de sucre et d’amandes, et un secret de fabrication jalousement conservé.

Source :  http://www.france.fr/gastronomie/macarons-la-petite-patisserie-qui-seduit.html

Ce mois-ci je vous propose un forum gourmand,  qui vous laissera l’eau à la bouche !!

Aimez-vous cette pâtisserie française ?

Comment décrieriez-vous une dégustion de macarons ?

 Qu’autres pâtisseries connaissez-vous ?

macaron3 macarons

Consultez ici la Recettes Macarons

Vous êtes libre de partager aussi la recette de votre pâtisserie ou dessert préférés.

Ver Tradução Macarons